Loading...
Irlande

Irlande du Nord, sur la Causeway Coastal Route

Itinéraire

Nous sommes entrés en Irlande du Nord depuis le Donegal. Nous passons la frontière à Killea sans nous en rendre compte. Seul, le panneau de limitation de vitesse avec son affichage en « miles per hour » nous indique que nous avons changé de pays. Nous nous apprêtons à passer 4 jours en Irlande du Nord en suivant la Causeway Coastal Route de Derry à Belfast :
– une journée à proximité de la Chaussée des Géants avec la visite de deux sites emblématiques : la Chaussée donc, puis le pont de Carrik-a-Rede ;
– une journée de Bushmills à Belfast en longeant les Glens of Antrim, c’est-à-dire la côte est de l’Irlande du Nord. Au programme : points de vue, grottes, cascades et château normand ;
– les deux autres journées ont été consacrées à la visite de Derry et de Belfast.

De Derry à la Chaussée des Géants

De Portstewart à Dunluce Castle

Après la visite de Derry, une très jolie ville traversée par la rivière Bayle, nous avons longé la côte de Portstewart jusqu’à Bushmills. Ici, le paysage alterne avec de longues plages de sable blond et des falaises. Ainsi Portrush a des airs de stations balnéaires. Mais de suite après, les falaises reprennent possession du terrain. Il y a d’ailleurs un point de vue à ne pas manquer, celui de Maghera qui permet de découvrir les ruines de Dunluce Castle, des ruines presque suspendues dans le vide tellement elles font corps avec le bord de la falaise. Ce château appartenait au clan écossais des Mac Donnells. La légende raconte qu’une partie du château se serait effondrée dans l’océan, emportant la cuisine et le personnel qui y travaillait alors.

La Chaussée des Géants

La Chaussée des géants, ce sont des colonnes de basalte issues de coulées de lave datant de 60 millions d’années. C’est probablement le lieu le plus couru d’Irlande du Nord. Aussi, pour en profiter, nous avons passé la nuit dans le village juste à côté, Bushmills, pour être sur place dès l’ouverture.
Plusieurs sentiers partent du centre d’informations. Nous avons commencé par celui qui descend au bord de l’océan (le parcours bleu) et sommes revenus en suivant le sommet des falaises (le parcours rouge). Le parcours bleu mène en 20 minutes environ aux pieds des formations de basalte (il est possible aussi d’emprunter une navette du centre d’informations jusqu’aux colonnes de basalte). Et là, nous découvrons un amas de colonnes. Un amas, car elles sont toutes regroupées, serrées les unes contre les autres. Si elles sont de différentes hauteurs, elles présentent toutes la même forme : une colonne hexagonale, voire octogonale. Imaginez, il y en a plus de 40 000 ! Je suis véritablement impressionnée par ce paysage qu’on dirait façonné par la main de l’homme.
Je conseille vraiment de venir de bonne heure, car le site est relativement petit. Tout le monde veut prendre la pose, perché sur une colonne de basalte. Et très vite, il devient difficile de prendre une photo sans personne dessus…

Le chemin continue un peu plus loin le long de l’océan. C’est l’occasion de découvrir la légende du géant irlandais Finn Mac Cool. Car la Chaussée des Géants est en fait un chemin de pierres qui reliait l’Irlande à l’Écosse. Il fut emprunté par Benandonner, un géant écossais, qui voulait défier Finn Mac Cool, un géant irlandais. Comme Benandonner était plus grand et plus fort, la femme de Finn Mac Cool mit au point une ruse : elle déguisa son mari en bébé… Lorsque Benandonner vit la taille du bébé, il prit peur pensant que le père devait être encore plus géant et plus fort que lui-même ; il préféra alors faire demi-tour en prenant soin de détruire la chaussée pour être sûr que Finn Mac Cool ne le rattrape pas ! Et en regardant bien, on peut même voir que le géant a perdu sa botte en s’enfuyant…
Pour revenir au centre d’informations, nous avons pris notre courage à deux mains et avons emprunté le parcours rouge et son Shepherd’s Step, escalier de 162 marches. Ça grimpe raide jusqu’au sommet de la falaise, mais ça vaut vraiment le coup. De là-haut, la vue est vertigineuse.

Ballintoy, un port au milieu des rochers

Il faut quitter la Causeway Coastal Route pour se rentre à Ballintoy. Une route sinueuse descend jusqu’à ce joli petit port de pêche. Quelques maisons sont construites à flanc de coteaux ; tout en bas, les bateaux sont protégés par des digues ; le port est encastré entre d’énormes rochers. C’est vraiment un très bel endroit où il fait bon se promener sur les digues ou escalader les rochers.
Ballintoy a servi de lieu de tournage pour Game of throne : c’est ici que Theon a été baptisé.

Le pont de corde de Carrick-a-Rede

A 15 minutes en voiture de la Chaussée des Géants se trouve un autre site emblématique, celui de Carrick-a-Rede. Il s’agit d’un pont qui relie une toute petite île à la terre ferme ; c’est ici qu’accostaient des pêcheurs de saumons au 18ᵉ siècle. Si le pont n’est pas très long, il est perché à plus de 20 mètres au-dessus des flots, des flots particulièrement tumultueux. À l’époque, le pont était en corde et n’avait qu’une seule main courante. Aujourd’hui, il est toujours en corde, mais avec des gardes-corps de chaque côté. Comme il est en corde, son franchissement se fait par « paquet » de 8 personnes… préparez-vous à faire la queue ! Et vu qu’il y a du monde, on ne traîne pas sur le pont (mais on passe quand même un par un histoire de faire la photo). Et au final, je ne l’ai pas trouvé si impressionnant. Par contre, j’ai bien aimé la vue depuis l’île sur les rochers en contrebas et sur les vagues qui s’engouffrent dans le passage avec force.
Pour se rendre compte du côté impressionnant du pont, il faut poursuivre le chemin côté terre ferme. La vue sur le pont, le précipice et l’île fait bien comprendre le défi qu’avait dû représenter la construction de ce pont.

Les Glens of Antrim

Les Glens d’Antrim sont neuf vallées qui se succèdent sur la côte est de l’Irlande du Nord entre Ballycastle (au nord) et Larne (à une cinquantaine de kilomètres au nord de Belfast). La route serpente entre les champs clôturés. Elle ondule aussi, beaucoup : il est parfois difficile d’avoir de la visibilité pour savoir si un autre véhicule arrive en face…

Torr Head, le bout des terres

Torr Head est véritablement le bout des terres irlandaises. On y accède par une route encore plus étroite que la route côtière, très sinueuse, parfois très pentue, le style de route où on espère ne croiser personne. Mais l’endroit n’est pas couru. Pourtant, tout au bout de la route, il y a un poste de guet, et du poste de guet, un point de vue à couper le souffle. Torr Head est situé à une dizaine de kilomètres des terres écossaises et on devine d’ailleurs les côtes. La vue porte aussi sur l’île de Rathlin. Pour moi, c’est l’un des plus beaux paysages d’Irlande du Nord.

Les grottes de Cushendum

À l’entrée de Cushendun (en arrivant par le nord), il y a un parking en bord de plage, une belle crique avec pratiquement aucune construction au bord. Le village est installé à l’extrémité sud de la plage ; les maisons entourent le petit port de pêche. Mais c’est tout au sud du village que se situe la curiosité… une curiosité qui a servi de lieu de tournage au film de Games of Throne. C’est ici que Melisandre donna naissance au « Shadow Assassin ». Il y a au bord de l’océan, des cavités rocheuses datant de 400 millions d’années. Elles sont assez nombreuses et on peut s’amuser à passer de l’une à l’autre ou à explorer les petites galeries creusées par l’eau – à faire impérativement à marée basse. À part ça, elles n’ont rien d’exceptionnel… mais le coin, notamment le village, est plutôt sympa.

Changement de paysage : Glenariff Forest

C’est un changement total de paysage qui nous attend ici. Nous laissons les prairies pour nous retrouver au milieu d’une végétation luxuriante : des arbres, des fougères, des conifères bordent le chemin et le recouvrent même parfois.
Glenariff Forest est une réserve naturelle qui s’explore à pied. Après avoir laissé la voiture au parking, nous suivons un sentier en pleine forêt. Il descend jusqu’au bord de la rivière. Il est alors remplacé par des pontons en bois. C’est l’occasion de passer au plus près de plusieurs cascades. Le Waterfall Walk Trail n’est pas très long, environ 3km. J’ai beaucoup aimé cette balade ; c’est vraiment étonnant de se retrouver dans ce paysage.

Carrickfergus, dernière étape avant Belfast

Dernier arrêt avant d’arriver à Belfast, Carrickfergus. À partir de là, la côte est très urbanisée et même industrielle : le port de Belfast n’est plus très loin.

Carrickfergus est une petite ville côtière qui possède un château de style normand construit les pieds dans l’eau (ou presque) ! Son nom signifie « le rocher de Fergus ». C’est la plus ancienne ville du comté d’Antrim ; le château date d’ailleurs du 12ᵉ siècle. Il est imposant avec son entrée massive encadrée de deux donjons.
Il ne faut pas hésiter à aller également faire un tour sur le port de pêche et dans la ville pour y découvrir quelques jolies surprises : de belles croix gaéliques et un magnifique mur peint représentant la maison de Thomas Stevenson et devant, un pilori où étaient attachés autrefois les criminels pendant plusieurs jours. Les passants leur jetaient alors des œufs, des fruits, des légumes et même des cailloux !

Mon avis sur ce roadtrip

Le contraste avec tout ce que nous avions vu les jours précédents en Irlande est fort, tellement fort… Nous passons de contrées sauvages et de landes à perte de vue à des champs clôturés puis à une côte très urbanisée. Je dois bien avouer que je n’étais pas prête à retomber dans ce style de paysage et que ça m’a un peu déçue, comme un charme qui se rompt. Les sites, s’ils sont beaux, sont moins grandioses que tous ceux vus auparavant. Certes, ce serait dommage de ne pas voir ce paysage insolite qu’est la Chaussée des Géants. Les rochers sont étonnants pour leur forme cylindrique qui se répète, mais la surface est assez restreinte. Certes, le pont de Carrick a Rede est vertigineux, mais tellement court, tellement couru qu’il faut faire la queue pour y accéder. Au final, mes endroits préférés sont Torr Head et Glenariff Forest. Alors, je conseillerais de commencer par l’Irlande du Nord (avec les visites incontournables de Belfast et Derry) pour mieux apprécier le voyage, et de passer ensuite en Irlande.

Le coin pratique

  • Nous avons choisi de dormir à Bushmills pour être le plus proche possible de la Chaussée des Géants et afin de pouvoir y accéder dès l’ouverture. Nous nous sommes posés à la Causeway tavern B&B, une maison avec une belle façade verte. Les plus : un accueil sympathique, petit déjeuner inclus et copieux, à deux pas de la Chaussée des Géants ; les moins : assez excentrée (il faut reprendre la voiture pour aller sur Bushmills) et des chambres extrêmement petites ;
  • C’est à Bushmills que se trouve Old Bushmills, la plus ancienne distillerie de whisky du monde ;
  • Informations sur Carrick-a-Rede ;
  • Informations sur la Chaussée des Géants (Giants Causeway) ;
  • Glenariff Forest : parking payant et accessible uniquement en journée (ceci dit, quand nous y sommes allés, il n’y avait personne pour encaisser et les machines ne fonctionnaient pas). Il y a un petit restaurant sympa à côté du parking.

Épinglez-moi !

3 comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.