Loading...
Centre Val de Loire

Une journée à Chartres

Située à 1 heure de train de Paris, Chartres offre de beaux atouts pour y passer une journée. Entre la ville haute et la ville basse, il y a de quoi s’occuper.

Cet article participe au rendez-vous #EnFranceAussi créé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs. Pour ce thème « Un jour à … » c’est Eimelle, du blog Tours et Culture, qui est la boss du mois.

Visiter la cathédrale, monument emblématique de la ville

Chartres est connue pour sa cathédrale et notamment pour ses vitraux. C’est véritablement le monument emblématique de la ville. Posée sur une hauteur, on peut voir d’un peu partout sa silhouette élancée composée de deux flèches, hautes de 103 et de 112 mètres. Il est dit qu’elle serait d’ailleurs visible 25 km à la ronde ! La ville s’étend tout autour : la ville haute, la plus récente et la ville basse constituée des quartiers médiévaux situés au bord de l’Eure.

En entrant, le regard est irrémédiablement attiré par la nef. Mais pensez aussi à baisser les yeux et vous découvrirez sous vos pieds un labyrinthe méditatif (malheureusement en partie caché par les chaises). Il s’agit d’un chemin à suivre par le pèlerin. S’il en existe dans d’autres cathédrales, celui-ci a la particularité d’être d’origine. Il a été créé en même temps que la construction de la cathédrale vers 1200.

La cathédrale est réputée pour ses vitraux. Et il est vrai qu’ils sont magnifiques. Assurez-vous d’y aller à un moment où la lumière les met en valeur et vous serez subjugué par les couleurs, notamment le bleu, un bleu bien particulier, baptisé le bleu de Chartres, obtenu avec de l’oxyde de cobalt.

Autre curiosité à découvrir dans cette cathédrale – et à mon sens la plus belle -, la clôture qui entoure le chœur : imaginez un mur en pierre de 6 mètres de haut et de 100 mètres de long orné d’une quarantaine de niches présentant chacune une scène différente de la vie de Marie et de Jésus et coiffées de baldaquins en dentelle de pierre.

Longer les bords de l’Eure

Des escaliers à l’arrière de la cathédrale permettent de rejoindre les bords de l’Eure et la ville basse. En bas des escaliers se trouvent des ruelles pavées, bordées de maisons à colombages, des ruelles aux noms souvent évocateurs de ce qui se trouvait là autrefois : ainsi la rue aux écuyers où se trouvaient les écuries du château ou encore la rue du Massacre, lieu d’un ancien abattoir. La rue aux Çois est ma préférée, c’est un petit passage qui serpente entre de hautes maisons. Quant aux Çois, le nom viendrait des charpentiers qui travaillaient ici.

Ces ruelles mènent au bord de l’Eure, mais attention, la rivière se divise en trois bras : l’Eure, le Grand Bouillon et un 3ᵉ bras plus étroit baptisé… le Petit Bouillon. Longer les deux bras principaux est véritablement une balade incontournable à faire à Chartres. C’est l’occasion de découvrir de nombreux moulins, lavoirs et petits ponts, et même un bout de fortifications avec la porte Guillaume.

À voir également en chemin, la collégiale Saint-André, église construite au 12ᵉ siècle et aujourd’hui transformée en centre d’exposition et les Ateliers Lorin spécialisés dans la restauration de vitrail depuis 1863 (ateliers actuellement en cours de restauration).

Découvrir les musées

Le centre international du vitrail

Voilà un lieu qui invite à la découverte du vitrail, à sa fabrication, à son évolution artistique. On y retrouve notamment une présentation des magnifiques vitraux de la cathédrale assortis d’explications. On y découvre comment lire les vitraux, un peu comme une bande dessinée finalement. Et à l’étage inférieur sont exposés des vitraux modernes dans une immense salle voûtée. Il y a également des salles d’apprentissage pour former les maîtres verriers.

Le bâtiment qui abrite le centre est assez étonnant. On a l’impression d’entrer dans une maison à colombages, mais la façade à 3 pignons cache en fait une ancienne grange aux dîmes ainsi qu’un cellier. Ici, les chanoines conservaient autrefois les denrées prélevées dans le cadre de l’impôt sur les récoltes : des graines et du vin. Dans le grenier, on peut voir une impressionnante charpente dont certaines poutres sont sculptées. Mais la surprise vient du cellier, situé en dessous, composé de trois immenses nefs, de nombreuses croisées d’ogives et de colonnes à chapiteaux.

Le musée des Beaux-Arts

Installé dans l’ancien palais épiscopal tout à côté de la cathédrale, le musée des Beaux-Arts accueille des peintures et des sculptures du Moyen Âge au milieu du 20ᵉ siècle. C’est un tout petit musée (à noter, l’entrée est gratuite). Le tour est assez vite fait, mais il accueille des expositions temporaires également et c’est ce que j’ai trouvé le plus intéressant.

Bonus

Point de vue sur la cathédrale

Pour ce point de vue, rendez-vous à l’ancien hôtel des Postes, tout proche de la place des Épars, construit au début du 20ᵉ siècle. Il possède un beau beffroi, orné d’encorbellements et de mosaïques racontant le parcours d’une lettre. Le bâtiment accueille aujourd’hui la médiathèque et a été rebaptisé l’Apostrophe. Je vous conseille vivement d’aller y faire un tour. L’intérieur est baigné de lumière et invite à la lecture. Mais pas que. Montez au dernier étage et vous découvrirez un point de vue sur la cathédrale.

Chartres en lumière

D’avril à janvier, chaque soir, Chartres revêt son habit de lumières, sublimant ses monuments. L’office du tourisme propose une plaquette avec un circuit pour ne rien rater. Le spot le plus beau est celui de la cathédrale, à garder pour la fin du coup. J’ai pour ma part bien aimé les projections sur la collégiale Saint-André et sur les ponts de la ville basse.

Le coin pratique

Où manger à Chartres

  • le café Serpente : un magnifique endroit aux pieds de la cathédrale, un look un peu rétro jusque dans la tenue des serveurs, des plats variés et de bonne qualité, service continu https://leserpente.fr/en
  • Nopal : situé en plein cœur de Chartres, ce restaurant mexicain offre un bon choix de tacos et de nachos https://www.instagram.com/nopal_chartres/

Où loger

  • Nous avons opté pour un logement sur AirBnb, la Bleue de Chartres, située à 10mn à pied du centre-ville. Une très jolie maison, tout confort avec accueil par la propriétaire et plein de documentation sur Chartres à disposition.

Épinglez-moi !

8 comments
  1. Anne LANDOIS-FAVRET

    Chartres est une très belle ville qui offre beaucoup à voir, j’avais beaucoup aimé mon week-end ! Il y a tout un tas de bons restaurants et peut aussi voir pas mal de street arts comme ceux de Mifamosa ! ^^

  2. Ava

    Je suis passée beaucoup trop rapidement à Chartres lors d’un mariage, mais j’avais trouvé la ville super jolie 😍 ton article me donne envie d’y retourner !

  3. Sophie

    J’ai toujours voulu aller à Chartres quand j’habitais en région parisienne. Malheureusement j’ai manqué l’occasion. J’espère vraiment pouvoir y aller un jour car ca à l’air d’être une très belle ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.