Loading...
baladesHaute-GaronneOccitanie

En balade dans le Lauragais

Le Lauragais est l’appellation régionale d’un territoire situé au sud-est de Toulouse. Pays de vent et du pastel, il est traversé par le canal du Midi, constitué de plaines et de collines ponctuées d’églises en brique rose, le plus souvent chapeautées d’un clocher-mur.

Pour cette balade, je vous propose de découvrir les panoramas qu’offrent les collines et deux types de constructions typiques de la région : les moulins et les bastides…

Le moulin de Montbrun-Lauragais

Pour commencer, je vous invite à prendre un peu de hauteur en rejoignant le moulin de Montbrun-Lauragais. Situé à une vingtaine de kilomètres de Toulouse, il offre une magnifique vue sur la chaîne des Pyrénées et sur la plaine de l’Hers en direction de la Montagne Noire.

Tout en pierre grise, le moulin est légèrement à l’écart du village, bâti sur le point le plus haut. Construit en 1680, il a fonctionné jusqu’en 1960. Il avait la particularité de posséder deux paires de meules lui permettant de moudre le blé et le maïs. Il a fait l’objet d’une belle restauration et il peut même se visiter par moment : il est alors possible de le voir en fonctionnement. Ce moulin est au cœur d’une démarche d’économie locale mise en place par la commune : le blé bio est ainsi cultivé sur les terres alentours et un boulanger confectionne du pain grâce à un four à bois installé dans le village.

Au-delà de ce magnifique moulin, j’ai bien aimé le potager collectif installé à côté de la mairie. L’association qui s’en occupe, Grains de Pollen,  le qualifie de « paysage à croquer » et a fait de cet espace un bien commun ouvert à tous.

Sur ce jardin donne aussi l’église en brique rose, construite au 19ème siècle et dont le clocher octogonal est identique à celui de Saint-Sernin à Toulouse.

La bastide de Montgeard

Quittons Montbrun-Lauragais par la D24F en direction de Montgeard à un peu moins de 18 Km. En traversant la ville de Nailloux, vous pourrez remarquer le clocher-mur typique de la région. Puis, à l’horizon se dessine une église dont le clocher plutôt imposant attire l’œil. C’est celui de la bastide de Montgeard.

Ce qu’on appelle une bastide ici, c’est un village construit au 13ème siècle sur un espace totalement vierge et dont l’objectif était de redynamiser la région alors très marquée par les croisades contre les cathares. Les bastides ont pour particularité d’avoir un plan damier et une place centrale où se tenait le marché. Les habitants devaient respecter des mesures de fonctionnement assez strictes, mais ils avaient accès à des avantages économiques, comme par exemple la possibilité d’acquérir des terres à bas coût voire gratuitement.

Le village date du 13ème siècle. Comme toutes les bastides, il est organisé selon un plan en damier, avec des rues se coupant à angles droits, bordées de maisons en pierre ou à colombages.

À voir également, une très jolie échauguette bien conservée au sud-est du village, survivance du système de défense attenant au château, aujourd’hui disparu.

L’église de Montgeard, quant à elle, est légèrement à l’écart du village. Elle a été érigée au 16ème siècle bien après la construction du village. Et ce qui attire tout particulièrement, c’est son clocher. En fait, il a été construit en deux temps. Au départ, il s’agissait de réaliser une tour d’observation. Mais le projet fut abandonné en cours de route par manque d’argent. C’est ainsi, que dans un deuxième temps, un clocher-mur fut posé au sommet de la tour crénelée. Après en avoir fait le tour, il faut absolument pénétrer à l’intérieur. À l’entrée trône majestueusement un bénitier en marbre de Pise. Puis, l’œil est immanquablement attiré par la voûte gothique ornée de volutes et anges dorés sur fond bleu.

le lac de la Thésauque

Pour clore cette balade, je vous propose de venir vous détendre sur les rives du lac de la Thésauque, une retenue d’eau artificielle, à rejoindre en voiture… ou à pied (soit environ 2km) via un sentier qui descend fort vers le lac et qu’il faudra remonter au retour.
Vous pourrez a minima faire le tour du lac à pied si le cœur vous en dit. La boucle fait 5,6 Km. Le sentier alterne des passages sous les arbres et des passages à découvert. Il y a beaucoup d’oiseaux à observer ; d’ailleurs des huttes d’observation ont été installées. Vous devriez trouver un coin idéal pour une pause collation si vous avez pris soin de prévoir quelque chose. Sinon, il y a une base de loisirs à côté de la digue ou vous pourrez vous restaurer, et même faire du pédalo en saison. Et regardez bien, de la rive est, on peut apercevoir le clocher de Montgeard !

2 comments
  1. Myriam

    Entre panorama et belles bastides, cette balade donne très envie!!
    Pour accéder à ces lieux sans prendre la voiture (notamment quand on n’en a pas), la gare de Villefranche n’est qu’à 11km… À vélo, ça se tente ! Par contre les routes sont-elles dangereuses ?…

    1. cahiernomade_admin

      Merci Myriam pour ton commentaire. C’est une bonne idée d’y aller en vélo pour bien profiter du paysage. Je dirai juste que c’est assez vallonné et les routes sont plutôt étroites mais pas si fréquentées que ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.