Loading...
AmériqueVoyages

America is beautiful

Roadtrip dans les paysages grandioses de l’ouest américain

Ce road trip, c’est une boucle de 5543 km et 19 jours depuis Los Angeles à travers notamment l’Utah et l’Arizona avec une petite incursion dans le Colorado. Troisième voyage dans l’ouest américain, avec l’envie de savourer, comme quand on revient dans un endroit qu’on connaît et qu’on affectionne tout particulièrement.

De la Californie au Colorado

1er jour

Le jour du départ est enfin arrivé. Premier vol jusqu’à Londres, avec de belles vues sur l’île de Jersey et la City. Nous montons ensuite dans un A380 au upper level : c’est parti pour 11h de vol dans des sièges très confortables. Il y a même une trappe sous le hublot pour ranger des affaires.

Arrivés à Los Angeles au soleil couchant ; les formalités sont accomplies rapidement et nous récupérons une belle chevrolet malibu. La circulation est dense, mais nous trouvons facilement notre hôtel ; Et tout le monde s’endort très vite car nous n’avons pas du tout dormi dans l’avion. C’est un très bon point car ainsi, nous n’avons eu aucune difficulté par rapport au décalage horaire.

2ème jour

Nous démarrons la journée par un petit-déjeuner pantagruélique : hash-brown potatoes, sunny side-up et pancakes… ça y est, on est dans l’ambiance !

Nous nous rendons sur Hollywood boulevard. La circulation est dense et les freeways très très chargées. Nous trouvons à nous garer juste avant le centre commercial Hollywood Highland. Ce centre ressemble à un immense studio de cinéma avec un grand portique de style égyptien, des éléphants sur un poteau… Au pied du centre commercial, la célèbre Walk of Fame avec les étoiles des stars. Il y en a vraiment beaucoup : stars de la télé, du ciné, musiciens, chanteurs… La rue est très animée avec des gens déguisés.

Nous reprenons la voiture pour aller manger au Farmer’s market : très animé, avec de nombreux produits français, des stands chinois et aussi des fruits frais. C’est un endroit très sympathique pour déjeuner où tout le monde peut y trouver quelque chose à son goût.

De là, nous sommes allés faire un tour dans Beverly Hill pour voir les belles demeures de stars… Elles sont vraiment énormes avec de grandes baies vitrées pour profiter de la vue. Au final, nous y sommes passés plutôt rapidement et avons préféré descendre vers l’océan, notamment à Venice. C’est un quartier aménagé autour de canaux. Là aussi, de belles demeures, mais surtout beaucoup moins de bruit que dans le reste de LA.
Pour finir cette première journée, petite ballade en bord d’océan sur l’océan walk : c’est très agréable et très animé, avec de nombreuses boutiques, et aussi des skate parks et des salles de musculation en plein air.

3ème jour

Il nous faudra une bonne heure pour quitter LA et ses bouchons. Ensuite, c’est le désert : des étendues sableuses, plus ou moins montagneuses où la couleur blanche domine. Nous traversons très peu de villes. Arrêt à Barstow pour déjeuner ; nous renonçons à pique-niquer car dehors la température atteint les 40°c et préférons nous installer dans un fast food.

A Baker, nous bifurquons pour entrer dans la Mojave National Preserve. La route se déroule devant nous comme un ruban noir infini. Nous croisons très peu de véhicules. Un panneau indique de faire attention aux tortues qui traversent… mais nous n’en verrons aucune. En avançant, nous rencontrons de plus en plus de Joshua tree et de buissons avec des fleurs jaunes. Petite déception en arrivant au visitor center, fermé le mercredi ! Je ne pourrai pas faire tamponner mon cahier nomade. En effet, chaque parc possède son propre tampon. On peut même se procurer un « passeport » pour les collectionner.

Nous repartons en direction de Nipton en traversant une véritable forêt de Joshua trees tandis que les nuages s’amoncellent. Il pleut devant nous, nous y échapperons mais avons pu observer plusieurs petites tornades de sable.
Nous quittons le parc direction Laughlin. Nous traversons un massif montagneux et plongeons ensuite littéralement vers le Colorado. Lauglin est situé au bord de la rivière au milieu de nulle part. C’est une ville casino. Pas grand-chose à y faire, si ce n’est une petite ballade au bord du Colorado. Mais il fait 47°c, même le vent est brûlant !

4ème jour

En route pour Meteor Crater à travers des plaines désertiques et des montagnes qui se couvrent de résineux avec l’altitude.

Le Meteor Crater est situé juste après Flagstaff. Le trou causé par la météorite est vraiment impressionnant. On peut se promener au bord. Il y a aussi un musée très intéressant dans lequel on peut voir et toucher un énorme fragment de la météorite.

Nous reprenons ensuite la route vers notre prochaine étape : Hollbrook à côté de deux magnifiques parcs : Painted Desert et Petrified Forest.

5ème jour

Aujourd’hui, découverte de notre premier « National Park » : Painted Desert et Petrified Forest. Au visitor center, nous faisons le point avec un ranger sur les points de vue et les trails ; notre plus jeune fils récupère un « junior ranger booklet » et nous achetons notre pass « America the Beautiful » qui nous permettra d’entrer dans tous les parcs nationaux sans repayer de droits d’entrée. Très vite, nous arrivons au premier point de vue : Tiponi Point. La vue est époustouflante. A perte de vue des buttes rouges et blanches ; un peu plus loin, un sentier longe la falaise et permet de profiter du paysage. Nous y croiserons un Jack Rabbit, ces lapins avec de trèès grandes oreilles. Le chemin nous mène à Painted desert Inn, auberge autrefois tenue par des indiens et décorée de peintures murales représentant leurs légendes.

La route 66 sépare les deux parcs. Dans Petrified Forest, nous découvrons d’anciens habitats pueblos et des écritures sur les rochers : des pétroglyphes vieux de 2000 ans.

En reprenant la route, nous apercevons au loin sur une butte un animal immobile, tellement immobile que nous pensons que c’est une sculpture. Mais en nous rapprochant, nous découvrons qu’il s’agit d’un sproghorn, ces espèces de chevreuils avec le derrière tout blanc. Il est majestueux.

Malgré la température qui monte, nous décidons de faire le trail Blue Mesa. Il nous permet de descendre aux pieds des Badlands et de serpenter entre les buttes. Il n’y a pratiquement pas de végétation et un soleil de plomb. Le retour est tout en montée et nous revenons littéralement épuisés de la ballade.

Les arrêts suivants nous permettent de découvrir des troncs d’arbre pétrifiés. L’aspect du bois est encore bien visible sur le dessus ; mais l’intérieur est très coloré, dans des tons rouges et bruns. C’est très étonnant.

Petite visite au Visitor Center… où notre fils décroche son premier badge après avoir prêté serment in english of course !

Pendant ce temps-là, les nuages se son amoncelés. Nous revenons à l’hôtel sous la tempête. Des buissons épineux volent sur la route… on se croirait dans un film.

6ème jour

En route pour Chinle : les paysages sont toujours aussi désertiques avec des buttes colorées. Peu avant midi, nous atteignons le visitor center du Canyon de Chelly. Un petit tampon sur mon cahier nomade et hop, nous partons visiter la South Rim. La route est très belle avec de beaux paysages rouges et verts. La végétation est plus présente même si elle n’est pas très haute. Nous nous arrêtons à Spider Rock overlook : le canyon est très profond et les falaises abruptes. Au milieu de canyon, il y a plusieurs grandes aiguilles de pierre rouge. Nous profitons de la présence de quelques petits arbres pour pique-niquer à leur ombre… il ne fait que 35°C.

Puis nous reprenons le chemin le long du canyon. Il y a plusieurs points de vue, tous très beaux. A certains, nous pouvons apercevoir d’anciens habitats pueblos construits dans des creux de la falaise. On se demande comment leurs habitants y accédaient. Nous terminons l’après-midi par la North Rim et le canyon del Muerte, plus verdoyant que celui de Chelly.

7ème jour

Nous voilà dans l’état du Colorado et dans la zone horaire « Mountain Time », ce qui veut dire que nous devons avancer nos montres d’une heure.

La route longe Monument Valley (que nous avions visité en 2008), mais tout de même, nous ferons quelques arrêts photos.

Nous arrivons à Mesa Verde vers midi, le temps de pique-niquer et hop, nous voilà partis vers un premier point de vue : Park Point Overlook. De là, nous avons une très belle vue sur la vallée de Montezuma et sur les montagnes environnantes.

Un peu plus loin, à Wetherill Mesa, un premier trail nous permet de découvrir des habitations construites à flanc de falaise. Ce sont les « cliff dwelling  step house ». Une courte échelle en bois mène aux constructions et à une kiva, salle cérémonielle.

Un second trail nous permet de découvrir un autre type d’habitats, creusés dans le sol, Badger House Community. Là aussi, il y a une kiva, reliée à un tunnel excentré par un long souterrain.

8ème jour

Au programme, la visite des habitats Pueblos de Mesa Verde constuits dans des encorbellements de falaise. Les visites se font uniquement avec des rangers. Celle qui nous accompagne, Cindy, parle lentement et nous la comprenons très bien. Nous débutons par la plus grande « cliff dwelling », Cliff Palace . 150 à 200 personnes y vivaient. Des échelles en bois permettent de passer d’un niveau à l’autre. A l’origine, les murs étaient peints de couleurs vives et le sol était de couleur sombre. Les maisons se transmettaient de mère en fille, car il s’agissait d’une société matriarcale.

Après une petite pause pique-nique, nous partons voir Balcony House : plus petite et d’un accès plus difficile. Il nous faut franchir une échelle en bois d’au moins 20 mètres de haut pour l’atteindre ! On y trouve des kivas mieux conservées et même quelques traces de peinture sur les murs. Pour en sortir, il nous faudra emprunter un tunnel à quatre pattes puis grimper deux échelles.

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons aux points de vue sur la Mesa Top Loop qui permettent d’apercevoir de nombreuses constructions dans la falaise.

Et hop, notre fils récupère son 2ème badge de ranger après avoir rempli son booklet !

L’Utah et ses parc emblématiques

9ème jour

Nous quittons le Colorado pour rejoindre l’Utah. Les paysages sont verdoyants ! Il y a beaucoup de grosses fermes et de champs cultivés. Mais en se rapprochant de l’Utah, le paysage redevient désertique, caillouteux, mais avec quand même pas mal de buissons. En route, nous passons devant un énorme bloc en forme de stupa. Puis avant d’arriver à moab, nous découvrons notre première arche : Wilson Arch. Nous grimpons jusqu’au pied et de là-haut, nous avons une très belle vue.

Nous dépassons Moab et filons à Dead Horse Point State Park. Il s’agit d’un point de vue sur un méandre du Colorado, réputé comme l’un des plus beaux paysages des Etats-Unis. Et effectivement, la vue est époustouflante, tant par les couleurs que par le relief. Il y a en contrebas des marais salants de potasse d’un bleu éclatant qui tranche avec les couleurs des roches. Nous profitons de ce bel endroit pour pique-niquer en compagnie des écureuils.

Après un passage à Moab, nous descendons sur Needles Overlook. De là nous embrassons tout canyonlands et ses trois secteurs : the Needles, The Maze et Island in The Sky. Là encore, les couleurs du paysage sont magnifiques. Le relief diffère selon duquel côté on regarde.

10ème jour

Tôt pour éviter les bouchons, nous partons à la découverte d’Arches. Il fait un beau soleil sans nuage. Nous allons directement au bout du parc pour découvrir Landscape Arch, la plus grande arche naturelle du monde. Un petit trail nous y mène, en passant par Tunnel Arch et Pine Tree Arch. Le terrain est rocailleux, mais aussi très sableux, un beau sable rouge. Landscape Arch est très fine et on se demande comment elle tient.

Nous poursuivons sur Partition Arch, un peu plus loin sur le même chemin ; ça nous vaut une petite grimpette à travers les rochers. De là-haut, la vue sur le parc est magnifique et on peut aller sous l’arche.

Le chemin du retour se fera sous une chaleur désormais intense… la pause pique-nique est la bienvenue.

Requinqués, nous prenons la voiture et marquons un premier arrêt à Skyline Arch puis à Sanddune Arch, arche qui résiste au milieu d’une large étendue sableuse.

Ensuite, direction, l’arche symbole du parc et même de l’Utah : Delicate Arch. Mais sous 100°F, le courage nous a manqué pour faire 3 heures de marche. Nous nous sommes contentés d’une vue de loin…

D’autant plus, qu’il y avait encore plein de belles formations à voir, notamment à Windows Section où on peut observer une arche double.

C’était une magnifique journée, fatigante certes, mais tellement belle. Il va falloir programmer un nouveau voyage pour y passer plus de temps…

11ème jour

Au programme visite de Canyonland, et plus précisément de Island In The Sky. Le temps est nuageux, mais il ne pleut pas et nous apprécions la température plus douce, seulement 25°C.

Premier arrêt à mesa Arch, impressionnante car située au bord d’un précipice, avec en contrebas le plateau du Colorado. Nous poursuivons vers Upheaval Dome trail. Le chemin nous mène au bord d’un cratère formé par une météorite. Le trou est profond mais ce sont les différentes couleurs de la roche qui nous surprennent. Le paysage tout autour est très découpé, la Green River qui se jette dans le Colorado a, elle aussi, creusé un canyon.

Nous reprenons la voiture ; la route est ponctuée de points de vue tous plus impressionnants les uns que les autres.

Nouveau trail : Murphy Point Overlook. Il mène à un point de vue où la Green River et la Colorado River se rejoignent. Là encore, le paysage est saisissant : plateau, canyons et au loin les Needles.

12ème jour

Aujourd’hui, trajet un peu long en voiture pour rejoindre Zion. Mais finalement, l’Interstate qui nous mène jusqu’à Servier est magnifique. Il y a des points de vue tout le long et le paysage change régulièrement : désertique et coloré au début, puis de la forêt et des cours d’eau.

Nous faisons un arrêt « mémoire » à Bryce Canyon, déjà visité quelques années auparavant. Nous redécouvrons avec plaisir les milliers d’aiguilles rouges et blanches. Nous avons la chance de croiser plusieurs mule-deers dans le parc, pas si farouches que ça. Mais nous regagnons bien vite la voiture car un violent orage s’abat sur nous, inondant la route et remplissant les fossés.

Orage de courte durée, le temps d’arriver à Zion, le soleil était revenu. A l’entrée du parc se dresse une dune de sable pétrifiée : Checkerboard Mesa. Sa surface présente un quadrillage étonnant.

13ème jour

Journée trail dans Zion National park. Depuis le visitor center, des navettes amènent à tous les trails du parc. Nous en prenons une jusqu’à Zion Lodge. C’est de là que part le Emerald Pools trail. Le début est tout en montée, mais heureusement, il ne fait pas encore trop chaud. Le premier bassin est le Lower Pool. Le chemin passe sous un encorbellement de rocher d’où tombe une cascade. Le trail continue de monter jusqu’au Middle Pool puis au Upper Pool. Les bassins ne sont pas très grands, mais ils sont entourés d’une belle végétation. En chemin, nous avons croisé plein de petites grenouilles et aussi un serpent se faisant dorer au soleil ! Le chemin de retour passe par « The Grotto » et nous ramène au bord de la Virgin River… où nous faisons notre pause pique-nique.

Puis nous reprenons la navette pour nous rendre à Temple of Sinawava, tout au bout du parc. Là, nous empruntons le riverside trail, chemin plat et ombragé, qui se confond bientôt avec la rivière, là où les montagnes se resserrent pour former des gorges. Même avec des chaussures adaptées, ce n’est pas si évident de marcher dans l’eau en équilibre sur les cailloux ; par endroit, il y a du courant. Et ensuite, il faut revenir par le même chemin. Nous avons fait demi-tour après une heure de marche, mais on peut aller bien plus loin.

Retour à LA via le Grand Canyon

14ème jour

Petit trajet en voiture jusqu’à Kanab pour se rapprocher du grand Canyon. Nous en profitons pour longer les Vermillion cliffs et faire un crocher à Horseshoebend. Il s’agit d’un méandre du Colorado entouré de falaises de 300 mètres de haut. Après-midi détente autour du lac Powell (là aussi déjà vu quelques années auparavant).

15ème jour

Journée au Grand Canyon North Rim, « l’autre côté ». L’entrée du parc se fait dans un forêt de juniper trees, arbres qui ressemblent à des pins, mais avec de belles branches tortueuses. Plus nous avançons, plus il y a de fleurs le long de la route. Arrêt à Cape Royal d’où il y a un magnifique point de vue sur le canyon. On aperçoit le Colorado tout en bas, plutôt boueux. A cet endroit, un wedding site a été installé, entre deux arbres, avec un banc et vue sur le canyon. C’est assez surprenant. La route se faufile ensuite dans une forêt calcinée suite aux incendies qui ont fait rage 15 jours plus tôt. Au bout du chemin, il y a les lodges du parc : le notre est un petit chalet en bois avec deux rocking chairs qui nous tendent les bras devant la porte.

Petite ballade à pied vers Angel Point et son point de vue sur la South Rim ; nous enchaînons avec le Transept Trail… où se trouve le General Store qui procure du wifi, seul endroit dans le coin. Le temps de regarder deux trois trucs sur internet, de manger une glace et nous revenons par le Bridle Path, une bien jolie ballade.

Ce soir, nous avons mangé au restaurant du lodge, construit à flanc de falaise avec de grandes baies vitrées et une vue magnifique sur le Grand Canyon. Puis nous profitons de la terrasse juste à côté pour voir le soleil disparaître et pour observer un magnifique ciel étoilé et la voie lactée. Il y avait vraiment beaucoup d’étoiles filantes, et même des très grosses.

16ème jour

Je suis la seule à avoir le courage de me lever pour aller voir le lever du soleil sur le Grand Canyon. Je me suis installée sur les chaises longues à 5H45… et je n’ai pas regretté. Petit à petit, le canyon est sorti de l’ombre et les rochers sont devenus dorés, de quoi faire oublier la fraîcheur matinale.

En quittant le parc, nous croisons un troupeau de bisons en train de se prélasser dans les meadows (prairies).

Puis, à nouveau, le paysage désertique et la chaleur qui monte, qui monte… 105°F en approchant de Las vegas. Nous faisons un détour par la Valley of Fire, un ensemble de formations rouges et blanches. Il y a quelques lézards hauts sur pattes. Difficile de se réhabituer à la chaleur.

Difficile aussi de se retrouver à Las Vegas, trépidante, bruyante, après le calme et la douce chaleur du Grand Canyon. Nous faisons quand même une petite ballade sur le strip pour aller voir les hôtels illuminés, les spectacles de rues et les fontaines… en plein désert.

17ème jour

Petit tour en voiture sur le strip. Puis nous poussons jusqu’à Pawn Shop… un magasin où on peut se faire racheter ses objets à condition qu’ils aient une histoire particulière. C’était surtout l’occasion de voir les lieux où sont tournées les émissions télé que diffusent ce magasin. Mais les animateurs n’étaient pas présents ce jour-là.

Puis direction LA, retour au point de départ, ça sent la fin et la route est plutôt longue et monotone.

18ème jour

Après une bonne grasse matinée, nous partons à la découverte du Getty Museum. Tout est beau ici : le bâtiment, épuré, accroché à une colline dominant la ville jusqu’à l’océan Pacifique; les jardins avec un labyrinthe très fleuri ; les collections variées de peinture et de sculptures de différentes époques. C’est aussi un centre de recherche sur l’art. Nous y avons passé une bonne partie de la journée.

Ensuite, nous avons profité de la plage à Zuma Beach à Malibu. Nous nous sommes tous beaucoup amusés dans les vagues.

19ème jour

Dernière journée aux USA , on en profite à fond en commençant par un petit déjeuner américain tout ce qu’il y a de plus copieux. Puis, après avoir bouclé et chargé les sacs à dos dans la voiture, départ pour le Downtown. Nous y avons fait une longue ballade qui nous a permis découvrir LA sous un nouveau visage, bien différent des quartiers entourés de highways.

Il y a beaucoup de buildings mais ça reste aéré. Il y a des rues larges, de petits parcs très ombragés avec sièges et tables. C’est vraiment très agréable de s’y promener.

Nous avons visité le Central Market, très animé et très coloré, puis le Walt Disney Concert Hall, un bâtiment en acier aux lignes ondulées ; le Pueblo de Los Angeles où l’on trouve de petites maisons dont la plus ancienne de la ville ; la gare, immense hall avec de grands ventilateurs et de gros fauteuils en skay ; enfin Little Tokyo avec des décorations très colorées et des bambous aux quels sont accrochés des vœux.

Le temps d’un dernier fast food, et nous prenons le chemin de l’aéroport où nous arrivons sans encombre. Pour une fois, il n’y a pas trop de bouchons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.